Chronique Annihilation de Jeff VanderMeer

Margot Lefebvre Librairie Privat (Toulouse)

Vous êtes en plein cauchemar. Vous ne savez plus ce qui est réel ou non. Vous n’êtes plus au sommet de la chaîne alimentaire et personne ne vous viendra en aide. Bienvenue dans la Zone X.

Quatre femmes. L’Anthropologue, la Psychologue, la Géologue et la Biologiste. Toutes appartiennent à la douzième expédition. Elles n’ont pas de nom, elles n’en ont pas besoin à l’intérieur de la Zone X. Leur mission ? Cartographier la Zone, récupérer des échantillons, transcrire toutes leurs observations, scientifiques ou non. Et surtout, éviter d’être contaminées par la Zone X. La Biologiste, narratrice de l’histoire, cherche désespérément des réponses. Son mari, membre de la onzième expédition, est revenu avec quelque chose en moins. Et elle a pour théorie que cela se trouve encore dans la Zone X… « Qu’est-ce que je viens de lire ? » C’est la première chose qui m’est venue à l’esprit en fermant ce livre. Annihilation est une histoire sur l’inconnu, l’incompréhensible et la folie. C’est un livre trouble et étrange, sans réel début ni fin. Tout pourrait être vrai, ou rien… Et Vandermeer ne nous donne jamais de réponse. Il crée une atmosphère lovecraftienne, où la nature est aussi belle qu’effrayante. Le rythme lent permet à l’horreur de s’installer progressivement, jusqu’à nous coller à la peau. Frissons garantis. De plus, on ne peut que saluer la traduction et le travail du Diable Vauvert sur la maquette. À quand le tome 2 ?

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@