Chronique Singe savant tabassé par deux clowns de Georges-Olivier Châteaureynaud

Quentin Leclerc Librairie Gargan’Mots (Betton)

Georges-Olivier Châteaureynaud, dans les onze nouvelles qui constituent son magnifique recueil Singe savant tabassé par deux clowns, en poche cette année aux très jolies éditions Zulma, creuse des sillons dans les habitudes pour bouleverser nos attentes. Entre autres : des déesses déchues, un voyage dans les limbes, une femme qui court sous la foudre. Il se concentre sur ces petites vies qui sont les nôtres, où le merveilleux fait défaut, où les regrets sont nombreux. Il tente des alternatives bancales, comme un physicien fou de la langue qui croit pouvoir changer les choses en inventant, grâce aux mots, des solutions difformes. C’est un livre qui dresse une galerie de portraits originaux, inattendus par leur évidence même. Il redonne la parole à tout un chacun et ouvre comme un mineur fou des voies d’or à travers le calcaire. Un peu de paradis dans chaque caniveau. Que ce livre ait en plus reçu le Goncourt de la nouvelle en 2005 lors de sa parution ne devrait que vous poussez à vous y plonger.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@