Chronique Les Solidarités mystérieuses de Pascal Quignard

DIANE MARETHEU, Librairie des Batignolles, Paris

Claire revient dans son village natal, en Bretagne, à l’occasion du mariage d’une cousine éloignée, et renoue avec Madame Ladon, son professeur de piano. Elle décide de vivre à nouveau là, dans une vieille ferme qu’on lui prête, et où elle retrouve Simon, son amour d’adolescence. Simon est marié et père d’un enfant. Très vite, on sait qu’il ne se passera plus rien entre eux. Claire le sait aussi. Pourtant, elle reste vivre à ses côtés jusqu’à la fin de sa vie.
Claire a perdu sa famille dans un accident de voiture alors qu’elle était enfant, il ne lui reste que son frère cadet, Paul. La relation qui se (re)noue entre eux est touchante. Le dévouement de Paul pour maintenir sa sœur la tête hors de l’eau après l’incendie de sa maison, les moments qu’ils passent ensemble et où ils n’éprouvent aucun besoin de parler, se contentant de se montrer des paysages, des détails dans le ciel. Il s’agit aussi de cela dans Les Solidarités mystérieuses, de la solidarité qui unit tout à coup ce frère et cette sœur. 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@