Chronique Le Grand Match de Fred Bernard

Gwendoline Delaporte-Danel Librairie Page 189 (Paris 11e)

« Ce soir-là, peu de bruits de bottes dans les rues. Des chuchotements, quelques toussotements de fumeurs devant les bars encore ouverts et équipés de grands écrans. Pas de promeneurs, tous devant la retransmission du Grand Match. » L’ancienne équipe nationale de rugby va affronter celle du nouveau régime en place, les Fanultras, dirigée par leur Guide. Alors que le match est truqué pour exalter la grandeur des Aigles Frères, l’équipe d’Eugenio trouve là un moyen de s’opposer. Elle choisit de gagner le match au risque de perdre la vie. La force de cet album est de situer l’action dans un pays imaginaire, celui de n’importe quel régime totalitaire, mais qui nous rappelle aussi les heures sombres de l’Allemagne. La sobriété de la palette de couleurs de Jean-François Martin affirme la puissance du récit de Fred Bernard. L’éditrice Lucette Savier a eu la bonne idée d’ajouter une double-page documentaire à cet album remarquable, rythmé par le match et le désir d’hommes ordinaires d’entrer en résistance.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@