Chronique La Disparition du nombril de Émilie de Turckheim

Chantal Pellet Librairie Majolire (Bourgoin-Jallieu)

L’humour, la joie de vivre et une grande liberté de ton caractérisent ce récit d’Émilie de Turckheim, salutaire et revigorant tourbillon de vie !

L’auteure attend son deuxième enfant. Elle livre, dans ce journal intime, neuf mois de pensées qui tournent, certes, beaucoup autour de son nombril, mais pas seulement. Entre le petit Marius, l’attente – pas toujours paisible – du bébé à venir et les échappées amoureuses, se tisse l’imaginaire, mêlé de craintes, de rêves et d’espérances, qui entoure la grossesse. Le journal d’Émilie est rythmé par cette vie qui grandit en elle, mais les émotions, loin de l’enfermer, aiguisent sa sensibilité, sa curiosité, l’attention et l’indignation qu’elle porte sur le monde. On accompagne la jeune femme dans ses multiples activités. Écrivain, elle part en Dordogne dédicacer ses livres dans une grange transformée en salle des fêtes, visiteuse de prison, elle se rend régulièrement à Fresnes rencontrer, écouter et soutenir des détenus, modèle, elle pose nue dans un atelier de dessin en Picardie. Entre temps, elle emmène Marius aux urgences se faire recoudre le menton, tente de finir sa thèse et fait une escapade au Japon. Au fil des pages se dessine, entre rires et larmes, le portrait d’une jeune femme qui trace son chemin dans la vie et dans l’écriture.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@