Chronique Cartographie de l’oubli de Niels Labuzan

Marie Stefani Librairie Anagramme (Sèvres)

Ce roman permet à deux voix de se répondre : celle de Jakob, jeune militaire allemand engagé pour débarquer et coloniser la Namibie, et celle d’un jeune métis namibien qui, lors d’une journée bien particulière de 2004, s’interroge sur ses origines. Si le lecteur est tout à fait en mesure d’entendre la réflexion de ce jeune métis, il sera plus curieux et avide de comprendre l’état d’esprit de Jakob qui arrive sur cette nouvelle terre avec des idéaux de bâtisseur. Sa jeunesse et son innocence sont sa force. Tout au long de cette lecture, on se questionne avec Jakob sur l’avenir qui l’attend, on partage son quotidien d’officier, ses doutes et craintes face à une stratégie militaire parfaitement orchestrée. À travers un roman très documenté, l’auteur dévoile une partie de l’histoire méconnue du génocide des Hereros, reconnu officiellement par l’Allemagne en 2004. Mais l’auteur va plus loin, car il invite le lecteur à prendre part à sa propre réflexion.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@