Chronique Tant qu’il y aura des cèdres de Pierre Jarawan

Dolly Choueiri Librairie Des gens qui lisent (Sartrouville)

Dans cette histoire, il y a un secret. Quelque chose d’aussi petit qu’une diapositive oubliée, un soir de joie, fait tout exploser. Les parents de Samir ont fui le Liban en guerre. En Allemagne, ils trouvent le havre de paix qu’ils souhaitent offrir à leurs enfants. Le soir, Samir, émerveillé, écoute son père, son héros, lui raconter les histoires incroyables du Liban avant guerre. L’odeur inimitable des cèdres, la liesse, les contes d’Abou Youssef, personnage inventé dont les aventures ravissent le petit garçon. Quand son père disparaît, Samir ira chercher les réponses au pays du Cèdre. Pour interrompre le cycle tragique du silence et de l’oubli, pour retrouver la douceur d’un après-midi à lancer des bateaux sur le lac, pour aller, au cœur de l’imaginaire, trouver la vérité. Ce roman bouleversant et poétique, empreint de cette nostalgie de l’exil qui reste commune à tous les enfants d’immigrés, a la grâce des contes de fées et la sensibilité des quêtes initiatiques.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@