Chronique Pierre, de Christian Bobin

Valérie Barbe Librairie Au Brouillon de culture (Caen)

Lorsque la beauté poétique de l'écriture de Christian Bobin s'attarde auprès de Pierre Soulages et de ses «°outrenoirs°», le lecteur ne peut que tomber sous le charme. Ce qui les relie, c'est avant tout une forme de contemplation, à mi-chemin entre croyance et rêverie, qui nous berce inévitablement. Cette lecture est une douceur, un plaisir extrême, d'autant plus que la forme littéraire, moitié biographie, moitié essai et même un peu poème en prose tant elle est belle, nous transporte jusque dans l'intime du peintre, d'une façon particulièrement touchante. La part personnelle, chez Bobin, apparaît cette fois-ci encore. Car après nous avoir emmenés dans la maison du peintre, dans son œuvre, il nous convie à rentrer dans un moment de sa vie : un voyage en train, un soir de Noël, pour rencontrer Soulages. Tout prend forme : la lumière surgit, les traits du peintre se révèlent et avec eux naît l'émotion du lecteur.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@