Chronique Commissaire Kouamé, volume 2 de Marguerite Abouet

Perrine Thierrée Librairie Tiers temps (Aubenas)

Après Aya et Akissi, Marguerite Abouet revient avec un deuxième volet des aventures de son nouveau héros, le Commissaire Kouamé. Si vous ne le connaissez pas encore, voici en quelques planches un avant-goût de cet enquêteur renversant.

 

En 2017, Marguerite Abouet (au texte) et Donatien Mary (au dessin) sortaient le premier tome d'une nouvelle série : Commissaire Kouamé. C'est avec un immense plaisir que l'on retrouve cet automne ce personnage inoubliable, pour une nouvelle enquête en plein cœur de la capitale ivoirienne !

À Abidjan, une adolescente blanche disparaît. Alors que les enlèvements d'enfants y sont depuis quelque temps monnaie courante et que le gouvernement semble préférer fermer les yeux, tout se complique lorsqu'il s'agit de la fille d'un chef d'entreprise influent du pays. Le ministre de la Défense et l'ambassadeur français décident alors de faire appel au fameux Commissaire Kouamé. Mais qui est cet énergumène que tout le monde semble redouter ? Nommé à la tête de la police nationale pour mettre à mal le taux de criminalité du pays (lisez le tome précédent !), c'est un flic aussi surprenant que redoutable. Son allure dégingandée, son franc-parler, ses épaules surdimensionnées, ses cheveux hirsutes et son énergie à couper le souffle font toujours leur petit effet. Sans parler de son adjoint Arsène, grand sentimental maladroit qui l'accompagne partout dans sa caisse à savon de collection. Les voilà donc de nouveau réunis, prêts à mettre le nez dans une société grouillant de politiciens corrompus, marabouts douteux et loubards en tout genre, pour retrouver la jeune fille disparue. Piste après piste, ils nous embarquent dans un polar survolté, sans nous laisser le moindre répit. Comme toujours, leurs méthodes peu orthodoxes et légèrement brutales porteront leurs fruits mais ne suffiront pas cette fois à résoudre l'affaire. C'est finalement grâce à la malice et à la ténacité de leur coéquipière Opportune qu'ils iront jusqu'au bout de l'enquête. Avec beaucoup d'intelligence et de dérision, Marguerite Abouet nous plonge de nouveau dans les sombres travers d'Abidjan. Corruption, injustice criante entre les plus défavorisés et les blancs les plus riches du pays, croyances ancestrales parfois un brin discutables... tout y passe. S'ajoutent à cela les vies familiales et sentimentales de nos deux héros auxquels on s'attache toujours plus. En parallèle, l'énergie du scénario est superbement portée par le trait vif de Donatien Mary. Grâce à son sens exceptionnel du mouvement, il donne vie aux personnages et réussit à nous faire rire avec une simple mimique. Ses héros aux dégaines imparables lui permettent de flirter sans cesse avec la caricature et ajoutent encore plus de souffle à la narration. Bref, le plaisir que prend manifestement le duo à donner vie au Commissaire Kouamé est diablement contagieux et on a hâte de le retrouver dans un troisième opus !

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@