Chronique Le Monarque des ombres de Javier Cercas

  • Javier Cercas
  • Traduit de l’espagnol par Aleksandar Grujicic et Karine Louesdon
  • Coll. «NULL»
  • Actes Sud
  • 29/08/2018
  • 320 p., 22.50 €
NULL

Qui est Manuel Mena ? Un phalangiste passionné ? Un sous-officier franquiste décoré ? Un jeune homme plein d’idéaux ? Un adolescent tombé pour la mauvaise cause durant la guerre d’Espagne ? Le grand-oncle de Javier Cercas ? Pour conjurer ce mort bien trop présent dans sa vie et dans son œuvre, l’auteur décide d’enquêter sur son histoire familiale. Il en profite pour nous raconter les premières heures du franquisme, le début des conflits et enfin la guerre contre la jeune république. Il ose ainsi révéler la part d’ombre de sa famille, inextricablement liée à la barbarie, et la confronte aux rares témoins encore vivants de cette époque noire. Mené tambour battant, le récit glisse entre passé et présent, et permet une remarquable réflexion sur la figure du héros, sur le sens de l’Histoire et sur la mémoire. Entre vérité et fiction, le fameux auteur des Soldats de Salamine nous livre son roman le plus intime et le plus émouvant. Il est sans nul doute son chef-d’œuvre.

Clarence reboul Librairie vivement dimanche (lyon)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@