Chronique Le Copain de la fille du tueur de Vincent Villeminot

Nadine Spagnol Lycée Joseph Gallieni (Toulouse)

Vincent Villeminot nous offre ici un thriller et un beau roman d’amour ancré dans notre monde contemporain, dans lequel les personnages sont confrontés à la passion et à des morts violentes. Le cadre – un internat suisse où les riches héritiers des maîtres de l’ordre mondial reçoivent un enseignement de luxe – offre un décor romanesque permettant l’évocation de la réalité la plus sordide – trafics et manipulations en tous genres – et celle, sensible et sensuelle, de la naissance de l’amour chez un adolescent. Comme dans une tragédie, les deux héros appartiennent à deux mondes que tout sépare : lui est fils d’un poète renommé, tandis qu’elle est la fille d’un narcotrafiquant mexicain auquel elle tente d’échapper. La poésie irrigue le roman, qui puise même certains des vers du Cantique des Cantiques. La violence, elle, forme une toile de fond qui, à l’instar d’une toile d’araignée, finit par prendre tous les personnages dans ses filets. Le roman nous offre ainsi le journal de bord d’un amour et le récit d’une fuite, écrits dans une langue à la fois poétique et réaliste, attentive à saisir les élans du corps et du cœur d’un jeune homme découvrant l’amour et la poésie, en même temps qu’un univers où règnent le meurtre et la pornographie… jusqu’au drame final qui relie magistralement tous les fils de l’histoire.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@