Chronique Une forêt dans un verre d'eau de Isabelle Ricq

Sylvie Laurent-Farré Formatrice à l'INSPE de Grenoble

L’album commence par la lettre d’une petite fille à sa grand-mère disparue. Très vite, le lecteur comprend qu’elle représente son guide, par le regard qu’elle porte sur le monde d’avant. L’héroïne nous entraîne alors dans son rêve et l’histoire bascule entre réalité et fiction, dans un monde imaginaire au milieu de la forêt qui n’existe plus, dans la région où elle vit. Là, elle découvre avec son voisin « loup » les beautés du vivant tels un ciel étoilé ou des baies sauvages. Les joies de l’hiver sont de retour avec les boules de neige, les sensations du froid, mais surtout la féerie des paysages. Un magnifique album qui, à travers une narration homodiégétique, une intertextualité très riche et de splendides illustrations, nous invite avec beaucoup de poésie et une grande sensibilité à réfléchir sur des sujets graves comme le réchauffement climatique, la déforestation, mais aussi le souvenir de ceux qui nous sont chers.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@