Chronique Elle venait de Marioupol de Natascha Wodin

Séverine Richard Bibliothèque/Médiathèque La Bulle (Mazé)

Ce document témoigne des recherches de l’auteur dans les archives de l’Union soviétique. À l’occasion de leur ouverture au public, Natascha Wodin va se lancer dans une enquête prenante et passionnante afin de reconstituer l’histoire et le parcours de sa mère. Celle-ci s’est suicidée à 40 ans. Pourquoi était-elle si perturbée et torturée ? Pourquoi ne parlait-elle pas de sa famille ? Nous découvrons d’abord beaucoup de questions sans réponse. Et puis finalement, un élément après l’autre, tout s’éclaire. Natascha Wodin retrouve la trace de certains membres de sa famille. Leur vie n’a pas été un long fleuve tranquille non plus. C’est l’histoire d’une famille séparée et déchue qui, à cause des événements historiques et politiques, n’a pas pu se retrouver. Finalement, on découvre un récit touchant et personnel qui permet de mettre en lumière un fait méconnu de l’Histoire, la situation si difficile des travailleurs forcés soviétiques déracinés.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@