Littérature étrangère

Alice Kaplan

Baya ou le grand vernissage

photo libraire

Chronique de Pauline Régnacq

Librairie Le Failler (Rennes)

Peintre algérienne du XXe siècle, Baya est devenue célèbre à seulement 16 ans. Des expositions lui furent dédiées, ses œuvres aux couleurs éclatantes sont désormais largement passées à la postérité mais d’elle, peu de choses sont connues. Alice Kaplan décide donc de percer le mystère. Pour ce faire, l’écrivaine mène un remarquable travail de recherche, épluchant archives et correspondances, menant des entretiens auprès de spécialistes de l’œuvre et d’intimes. En résulte un livre passionnant qui nous permet d’approcher de plus près cette artiste sans toutefois en pénétrer tous les secrets. C’est en effet essentiellement « les autres » qui parlent de Baya, cette « princesse parmi les barbares », comme la qualifiera Camus, admiratif de son talent, comme le furent Breton, Matisse ou Picasso. Elle fascinera aussi Marguerite Caminat, Française aisée vivant dans un Alger colonisé, qui l’emploiera comme bonne et la choiera comme muse. C’est cette ambiguïté qui se déploie ici et rend le silence de Baya encore plus fascinant. Un futur incontournable !

illustration