• Le Conteur

    Si vous aimez la langueur poétique, le dernier ouvrage d’Omair Ahmad, Le Conteur, est fait pour vous. Pas besoin de tapis volant, la magie des mots suffit à faire voyager au pays du Taj Mahal.

  • Le Rabaissement

    Dans Le Rabaissement, et comme à son habitude, Philip Roth pose le canevas de l’histoire en quelques lignes, voire dès la première phrase qui résonne comme une sentence déjà définitive : « il avait perdu sa magie ». Ce « il » désigne Simon Axler, acteur d’entre les acteurs, qui voyait son talent – « sa magie » – doublement amplifié par le fait qu’il évoluait dans le monde du théâtre et que son domaine de prédilection était le répertoire classique.

  • Les Enfants de Hansen

    Premier roman d’un jeune auteur monténégrin, Les Enfants de Hansen est un livre âpre et magnifique où, à l’intérieur de chaque page, la puissance poétique le dispute à l’horreur.

  • Les Revenants

    Laura Kasischke est une exploratrice des abîmes, une des voix les plus mordantes des lettres outre-Atlantique. Elle ensorcelle ses lecteurs avec des livres troublants dans lesquels elle décrit l’hypocrisie et les frustrations de la middle-class. Elle se plaît à disséquer l’âme humaine, à révéler les blessures et les secrets enfouis derrière les murs des maisons aux pelouses impeccables.

  • Les Saisons de la solitude

    Dans Le Chemin des âmes, deux snipers Cree engagés dans l’armée canadienne, combattaient en France pendant la Grande Guerre. Au début du siècle suivant, leurs descendants sont toujours implantés dans les forêts d’épicéas noirs qui bordent la Baie James, qui elle-même donne dans l’immense Baie d’Hudson, prise par les glaces en hiver.

  • Même les chiens

    Après Fenêtres sur rue et Il n’y a pas de faux départ, tous deux sélectionnés par le Man Booker Prize, Jon McGregor revient avec un roman à la fois sombre et brillant, largement salué par la critique anglo-saxonne.

  • Mr. Peanut

    Comment vous parler d’un roman comme Mr. Peanut ? Sans trop vous en dévoiler, je pourrais vous dire que c’est une histoire de meurtre, mais ce ne serait pas tout à fait exact. Je pourrais vous raconter que c’est l’histoire fascinante d’un couple, ou plutôt de trois couples : il y a d’abord David et Alice Pepin, qui meurt dès les premières pages après avoir mangé des cacahuètes auxquelles elle est allergique.

  • Nocturnes

    Ishiguro a le don des ambiances. Atmosphères feutrées ou vision du futur, il parvient à donner vie à tout, chaque nouveau livre renouvelant sa vision de l’homme.

  • Notre oncle

    Le 13 octobre, les éditions Héloïse d’Ormesson publient Notre Oncle, grand texte d’Arnon Grunberg qui, dans cette saga délirante, flirte avec le roman d’anticipation et plonge le lecteur au cœur de ses pires cauchemars.

  • Oliver VII

    Un roi qui ne veut plus être roi délaisse le pouvoir et part en voyage sur la Lagune… afin d’apprendre à se connaître. Ce texte, écrit juste avant que n’éclate la Seconde Guerre mondiale, se présente comme une réflexion malicieuse et enjouée sur l’exercice du pouvoir dans une période de troubles.