• Elmet

    Finaliste du Man Booker Prize 2017 pour son premier roman, la jeune romancière britannique Fiona Mozley livre une fresque saisissante de puissance littéraire et décrit un monde où la violence définit le territoire.

  • Furie

    Initialement déniché par les éditions Emmanuelle Collas, Furie conte l’histoire d’Alia, une jeune Congolaise qui arrive à l’âge de 5 ans à Bruxelles avec sa famille. Déracinée de son pays natal, la jeune fille ne sait pas bien qui elle est : seule Noire de sa classe, fille d’une mère blanchie et d’un père absent qui l’initie à la boxe.

  • Inland

    En 2011 Téa Obreht signait un superbe premier roman, La Femme du tigre (Calmann-Lévy et Le Livre de Poche, prix Page des libraires). Elle revient aujourd’hui avec Inland, western original porté par une plume exigeante, qui revisite librement les mythes fondateurs américains.

  • Jetez-moi aux chiens

    Ce roman peut se lire comme une analyse des médias qui ont le pouvoir de fabriquer un coupable en façonnant l’opinion publique. Une jeune femme est étranglée dans le Sud de Londres, le principal suspect est son voisin, un professeur à la retraite solitaire, qui passe son temps à écouter de la musique et lire.

  • Kim Jiyoung, née en 1982

    En six étapes de la vie de Kim JiYoung, Cho Nam-Joo dresse le portrait-robot de la femme d’aujourd’hui en Corée. Entre fiction et documentaire, un texte fort destiné à toutes et à tous.

  • L’Empreinte

    Alors qu’elle effectue un stage dans une association qui défend des condamnés à mort, Alex Marzano-Lesnevich est confrontée au témoignage filmé de Ricky Langley, un pédophile condamné pour le meurtre d’un petit garçon. Alors qu’elle pense être résolument contre la peine de mort, cette vidéo remet en cause ses convictions les plus profondes et la renvoie douloureusement à son passé.

  • L’Espion inattendu

    Une immersion totale et captivante en Italie, aux prémices de la Seconde Guerre mondiale, voilà ce que nous offre L’Espion inattendu. Personnage historique, Raimondo Lanza di Trabia, le grand-père de l’auteur, est espion à la solde de Galeazzo Ciano, ministre des Affaires étrangères et gendre de Mussolini.

  • L’Ombre d’une vie

    Le dernier jour de sa vie de travail, un homme tombe dans le coma suite à un malaise dans le métro. Allégorie de ce Japon de la fin du xxe siècle où l’homme passait sa vie au travail et la femme à la maison ? Oui, mais pas seulement. Allongé sur un lit d’hôpital et veillé par ses proches, Masakazu Takewaki rêve des rencontres qui éclairent d’un jour nouveau des pans de sa vie.

  • La Fille de l’Espagnole

    « Dans cette ville à l’agonie nous avions tout perdu. » Caracas est à feu et à sang, la Révolution aveugle coule dans les rues comme un torrent de lave en fusion, broyant tout sans discernement sur son passage. Adelaida enterre sa mère vaincue par la maladie, sa seule famille : « nous formions une plante vivace, une sorte d’aloe vera qui pouvait pousser n’importe où ».

  • Là où chantent les écrevisses

    Véritable phénomène d’édition Outre-Atlantique, le premier roman de Delia Owens, une zoologiste et biologiste de renom qui a vécu vingt ans en Afrique et publié plusieurs ouvrages animaliers, est un conte délicat et bouleversant, une fresque naturaliste fascinante portée par une héroïne inoubliable.