• La Malchimie

    La Malchimie nous relate l’histoire douloureuse de Sylvain, le frère, travailleur agricole dans la plaine céréalière de la Marne, atteint par une leucémie. Toutes ces années, où l’absence de protections contre les « phyto » est fièrement arborée, tel le trophée viril d’une humanité maîtresse de la terre, seront le symbole d’un système voué à la production intensive par l’usage massif de la chimie.

  • La Mustang rouge de mon père

    Sur la photo de couverture, on peut voir tout l’amour réciproque que se portent une petite fille des années 1960 et son père. Fille de l’homme politique Jacques Dominati, Isabelle Miller a longtemps refusé la demande de son éditeur d’écrire un livre sur son père.

  • La Panthère des neiges

    PRIX RENAUDOT Un animal mythique, la panthère des neiges, une région qui ne l’est pas moins, les replis d’un Tibet aux mille légendes, un équipage avec à sa tête un des plus grands photographes animaliers vivants, Vincent Munier, tels sont les premiers ingrédients de la nouvelle potion magique de Sylvain Tesson qui verra ce dernier découvrir les joies de la patience par moins trente degrés, combattre ce grand froid avec force poésie et humour, osciller entre l’intériorité et l’extérieur, le particulier et l’universel le long d’une nouvelle initiation au monde des origines et à ses premiers habitants.

  • La Tentation

    PRIX MÉDICIS La tentation d’effacement est au cœur du nouveau livre de Luc Lang : réécrire l’histoire pour qu’elle nous soit favorable ! Mais en faisant cela, les hommes ne font que piétiner la vérité. Seuls les écrivains ont le loisir de rejouer l’histoire à l’infini.

  • Le Bal des folles

    PRIX RENAUDOT DES LYCÉENS À la fin du XIXe siècle, à l’hospice de La Salpêtrière se déroule chaque année « le bal des folles ». Les internées, déguisées, fascinent ainsi le Tout-Paris accouru pour l’occasion. En mars 1885, trois femmes s’y croisent et verront leurs vies ébranlées par ces rencontres.

  • Le Dernier Hiver du Cid

    Novembre 1959. Anne Philipe joue à merveille la comédie du bonheur devant l’homme de sa vie, et fait mine de s’occuper avec insouciance des affaires du quotidien, ce quotidien qu’il chérit tant, et dont il fait dans l’intimité, pour sa famille et ses camarades, le plus beau des spectacles.

  • Les Choses humaines

    PRIX GONCOURT DES LYCÉENS/PRIX INTERALLIÉ Claire, essayiste féministe à succès, est mariée à Jean, de vingt-sept ans son aîné, journaliste politique. Ensemble, ils ont un fils, Alexandre, qui suit de brillantes études aux États-Unis. Mais un jour, une plainte pour viol est déposée, enclenchant la machine judiciaire.

  • Les Grands Cerfs

    PRIX DÉCEMBRE Une maison perdue au fond d’une forêt, des affûts, des cerfs que l’on guette et que l’on désire, et une femme, un peu déboussolée face au monde. Palomina se découvre une passion pour les cerfs. Elle passe des heures, guidée par Léo, photographe animalier, à apprendre à les comprendre, les reconnaître.

  • Par les routes

    PRIX FEMINA Lorsque Sacha, écrivain, débarque à V., il est bien décidé à profiter de la tranquillité de la petite ville pour écrire un nouveau roman. C’était sans compter la présence de « l’auto-stoppeur », un homme qu’il avait perdu de vue depuis des années ! Lorsqu’il lui rend visite, leur amitié reprend vie, mais Sacha fait aussi la connaissance de Marie, la femme de l’auto-stoppeur, et d’Agustin, son fils.

  • Rhapsodie des oubliés

    PRIX DE FLORE Abad a 13 ans, d’origine libanaise, vit avec sa famille dans la rue Léon, quartier Barbès. Dans ce milieu de démerdes, de trafics en tous genres, il déambule, conservant cette part d’enfance et régale par ses commentaires si libres et imagés.