• Barnabé part au bout du monde

    Barnabé est un blaireau. Il vit dans son terrier très cossu aménagé dans un arbre. Un matin, il décide de partir à l’aventure, il veut voyager. Aller au bout du monde même ! Sur le chemin, Barnabé fait la connaissance de Constance, une tortue, puis de Claire, une taupe.

  • Coiffeur pour monstres

    Une ville sombre, une nuit noire, de la pluie. Le décor est planté. La grand-mère d’Oscar rentre et lui ordonne d’aller se faire couper les cheveux. Oscar part donc à la recherche d’un coiffeur et tombe sur une enseigne : « Coiffeur pour monstres ».

  • Dans la lune

    Jacques-Étienne est un petit garçon rêveur qui a souvent la tête dans les nuages. À l’école, il n’est pas le premier de la classe, il est toujours en retard, la concentration n’est pas son point fort et les adultes trouvent qu’il exagère.

  • Igor

    Little Urban publie ici une drôle d’histoire écrite par Nicolas Morlet et illustrée par Cati Baur. C’est celle d’Igor, un pianiste de renom et de sa très dévouée imprésario Doris. C’est celle d’un voyageur catastrophé car l’aéroport a égaré sa valise.

  • Jouons, jouons !

    Oh, une pelote de laine ! Oh, une balle ! Ce chaton est d’humeur joueuse. Il court à travers toute la maison. Quelques meubles renversés, peu importe ! Mais le jeu tourne vite à la catastrophe, entraîné dans sa course folle : bim ! Il dégringole et le voilà ratatiné au pied de l’escalier.

  • L’enfant et grand-mère

    Après avoir un peu changé de style avec Le Gristiti (Milan), Benji Davies revient en force avec le très doux L’Enfant et grand-mère. On retrouve Noé, ce petit garçon toujours intrépide qui va devoir passer un peu de temps chez sa grand-mère.

  • La course des lutins

    Les joyeux lutins – Bleu, Jaune, Rouge et Vert – sont contrariés. Leur amie Rainette qui a l’habitude de leur lire des histoires le soir vient de perdre la voix. Dans un grimoire, ils apprennent qu’il faut lui administrer la potion « il était une fois » pour la guérir.

  • La nuit où j’ai grandi

    Cette nuit-là, l’enfant ne dort pas. « Dans l’ombre, il fait noir. Très noir. Trop noir. » Il appelle. Personne ne répond. Alors l’enfant redoute et s’affole. « Et le silence me dit que je suis tout seul. Seul. Abandonné. Effrayé. » Le héros est terrifié mais il va pourtant faire preuve d’un immense courage.

  • La pirate la plus terrible du monde

    Vous connaissez les terribles pirates Barberousse, Jack Sparrow et Capitaine Crochet qui écument et sèment la terreur dans leurs grands navires toutes voiles au vent. Mais connaissez-vous nos quatre redoutables flibustiers encore plus féroces que ces cruelles légendes ? Dans la taverne de Robbie- Cheveux-Sales, on organise tous les ans un concours du plus terrible pirate.

  • La plume, le chapeau, l’arc et la carabine

    Plumes d’Indien, chapeau de cow-boy et beaux paysages de plaines américaines servent de décor à ce tout petit album. L’arc et la carabine s’opposent pour bien illustrer la conquête de l’Ouest américain. Les cow-boys et les Indiens se rencontrent dans la personne d’une petite fille, Danse-avec-les-feuilles, qui sauve un petit garçon affolé par la présence d’un serpent.