• L’Italienne qui ne voulait pas fêter Noël

    La perfection du style et du rire ! Cette comédie à l’italienne plonge dans la psyché de Francesca, étudiante à la Sorbonne, qui va tenter de ne pas fêter Noël en famille à Palerme... à la suite d’un pari improbable ! Derrière la légèreté apparente du scénario (terme utilisé sciemment au vu des références cinématographiques qui égaient le propos), Francesca va vivre un moment tout en émotion et en remise en question existentielle et familiale ! C’est drôle, intelligent, philosophique et politique ! C’est tendre, burlesque, iconoclaste et cru ! Francesca est sincère, contradictoire, parfois de mauvaise foi.

  • La Bible

    Gyurka est l’unique fils d’une famille aisée, visiblement privilégiée vivant dans les beaux quartiers de Budapest. Nous sommes au début des années 1950 et, alors que ses parents travaillent, le jeune garçon se trouve bien souvent seul et s’ennuie terriblement.

  • La Fortuna

    Ce premier roman aux allures de conte narre la vie de Giuseppa La Fortuna. « Si j’ai reçu le nom de “Chance”, moi la bâtarde (…) c’est parce qu’une main anonyme versait régulièrement de l’argent aux religieuses qui m’ont recueillie.

  • La Malchimie

    La Malchimie nous relate l’histoire douloureuse de Sylvain, le frère, travailleur agricole dans la plaine céréalière de la Marne, atteint par une leucémie. Toutes ces années, où l’absence de protections contre les « phyto » est fièrement arborée, tel le trophée viril d’une humanité maîtresse de la terre, seront le symbole d’un système voué à la production intensive par l’usage massif de la chimie.

  • La Mustang rouge de mon père

    Sur la photo de couverture, on peut voir tout l’amour réciproque que se portent une petite fille des années 1960 et son père. Fille de l’homme politique Jacques Dominati, Isabelle Miller a longtemps refusé la demande de son éditeur d’écrire un livre sur son père.

  • La Panthère des neiges

    PRIX RENAUDOT Un animal mythique, la panthère des neiges, une région qui ne l’est pas moins, les replis d’un Tibet aux mille légendes, un équipage avec à sa tête un des plus grands photographes animaliers vivants, Vincent Munier, tels sont les premiers ingrédients de la nouvelle potion magique de Sylvain Tesson qui verra ce dernier découvrir les joies de la patience par moins trente degrés, combattre ce grand froid avec force poésie et humour, osciller entre l’intériorité et l’extérieur, le particulier et l’universel le long d’une nouvelle initiation au monde des origines et à ses premiers habitants.

  • La Tentation

    PRIX MÉDICIS La tentation d’effacement est au cœur du nouveau livre de Luc Lang : réécrire l’histoire pour qu’elle nous soit favorable ! Mais en faisant cela, les hommes ne font que piétiner la vérité. Seuls les écrivains ont le loisir de rejouer l’histoire à l’infini.

  • LaRose

    Louise Erdrich est une conteuse formidable, à la langue merveilleuse. Tout commence par un drame, avec l’ouverture de la chasse aux cerfs dans les grandes plaines glaciales du Dakota du Nord. Un Indien Ojibwé, Landreaux Iron, tue accidentellement un petit garçon de 5 ans.

  • Le Bal des folles

    PRIX RENAUDOT DES LYCÉENS À la fin du XIXe siècle, à l’hospice de La Salpêtrière se déroule chaque année « le bal des folles ». Les internées, déguisées, fascinent ainsi le Tout-Paris accouru pour l’occasion. En mars 1885, trois femmes s’y croisent et verront leurs vies ébranlées par ces rencontres.

  • Le Dernier Hiver du Cid

    Novembre 1959. Anne Philipe joue à merveille la comédie du bonheur devant l’homme de sa vie, et fait mine de s’occuper avec insouciance des affaires du quotidien, ce quotidien qu’il chérit tant, et dont il fait dans l’intimité, pour sa famille et ses camarades, le plus beau des spectacles.