• Ailleurs

    Au seuil de la mort, lourd d’un terrible trop-plein de non-dits, le notaire Ippolito dalla Libera, prisonnier d’une existence trop rangée, dévoile à son fils un grand secret. C’est alors les prémices d’un tourbillon fou qui emportera Iacopo dans un quartier populaire de Ferrare, un monde de voleurs et de putains, où chacun est libre de choisir son prénom.

  • Alto braco

    Après Principe de suspension (Liana Levi) qui décrivait l’effondrement d’un homme dans l’industrie et ses effets sur le couple, Vanessa Bamberger explore aujourd’hui les problèmes des éleveurs de vaches en Aubrac.

  • Âmes

    C’est l’un des événements littéraires de cette rentrée. Il faut dire qu’en la matière, Tristan Garcia n’y va pas avec le dos de la cuillère dans ce qui est annoncé comme une œuvre dantesque au potentiel immense : une Histoire de la souffrance à travers les âges et l’Histoire. Plus qu’un programme, un sacerdoce, si l’on ose dire !

  • Après Constantinople

    George-Henri François est un jeune peintre plein d’avenir et de talent, assez académique. Un surprenant coup de tête qui lui fait quitter Constantinople à la suite d’une caravane de marchands pour se rendre aux confins des Balkans dans le seul but d’acquérir une fustanelle, vêtement traditionnel masculin à la confection extrêmement complexe.

  • Article 353 du Code pénal

    Extérieur jour, partie de pêche dans la rade, au large du grand port ouvert sur l’océan. Un homard, deux tourteaux dans le casier que Kermeur et Lazenec viennent de relever. Ainsi commence le monologue de Martial Kermeur, ouvrier de l’arsenal au chômage, revenu seul à quai, accusé de meurtre.

  • Au jardin des fugitifs

    Comme les corps du Jardin des fugitifs à Pompéi, Vita et Royce semblent avoir figé leur histoire dans la cendre du passé. Telles des statues qu’un pacte a réduites au silence, ils reprennent soudain vie dans une correspondance de plus en plus intime.

  • Au-delà des frontières

    Dans nos temps troublés, il est à nouveau question d’ériger des murs. Or, le dernier roman d’Andreï Makine est une radicale invitation à voir, à passer, à être .

  • Bacchantes

    Une cave mondialement réputée pour contenir les bouteilles de vin les plus chères du monde, un trio de braqueuses déjantées, un ancien ambassadeur pas très diplomate et une enquêtrice zélée, nous sommes bien dans le nouveau roman de Céline Minard et ça dépote !

  • Bakhita

    Personnage authentique, Bakhita est née au Soudan au XIXe siècle. Kidnappée très jeune, mise en esclavage, elle deviendra religieuse en Italie – par le hasard du destin peut-être, par son courage et sa force intérieure sûrement. En suivant cette trajectoire hors du commun qui traverse les époques et les continents, Véronique Olmi brosse une grande figure romanesque au caractère singulier et exceptionnel, porteur d’une grande humanité.

  • Battements de cœur

    Les histoires d’amour ont cela d’étonnant que l’on peut sans cesse les réinventer. Lors d’un dîner, Anna Capaldy, brillante éditrice qui sait ce qu’elle veut, rencontre Paul Landersonne, un paysagiste croqueur de femmes. Alors que tout les oppose, ils se séduisent, jouent de leurs dissemblances.