Mélanie Mignot

Comment et pourquoi êtes-vous devenue libraire ?
J’ai toujours aimé les livres et encore plus ceux s’adressant aux enfants. J’ai d’ailleurs fait une formation d’illustratrice pour livres d’enfants. Dans l’établissement où je travaillais en temps que vendeuse de matériel pour la pratique des arts et des loisirs créatifs, une place de libraire s’est libérée. Du fait de ma formation, on m’a proposé le poste. Je suis devenue libraire un peu par hasard. Aujourd’hui, cela fait 10 ans et à part mon métier d’illustratrice, je ne me verrais pas faire un autre métier. Ce métier est fait de passion, de gestion et d’organisation et surtout de remerciements quand les lecteurs sont heureux.

Parlez-nous un peu de votre librairie et de votre équipe.
La librairie où je travaille est un grand pôle culturel avec disques, films, papeterie, jeux de société et librairie. La partie librairie s’étend sur environ 800m2. Avec trois collègues, nous gérons les espaces de librairie jeunesse ainsi que la bande dessinée et le manga, c’est-à-dire à peu près un tiers de l’espace. Nous avons chacun nos domaines de prédilection et nos rayons préférés mais on se complète bien.

Racontez-nous une anecdote amusante avec un client…
J’ai actuellement une petite cliente de 8 ans qui est mon double quand j’avais son âge. Elle n’aime pas les princesses, les paillettes, les licornes. Elle préfère jouer au foot, lire des histoires de dragons. Elle a également quelques difficultés avec la lecture. Quand je l’ai su, je lui ai raconté que moi aussi j’avais eu ce genre de difficultés et elle a moins peur maintenant. Sa maman m’a raconté qu’elle me prend comme exemple pour se dire qu’elle peut réussir et je trouve cela génial.

Quel livre de votre bibliothèque allez-vous rouvrir en premier ?
Je prépare un carnet de coups de cœur pour un blog littéraire. Alors je rouvre beaucoup de livres. Le premier que j’ai rouvert, depuis le début du confinement, c’est Les Riches heures de Jacominus Gainsborough de Rebecca Dautremer (Sarbacane) que j’ai de nouveau apprécié et dont la philosophie est idéale à appliquer par les temps qui courent.

Quel conseil donneriez-vous à nos lecteurs pour ces prochaines semaines un peu spéciales ?
Ces semaines un peu spéciales nous poussent vers l’ennui. Il n’en est rien ! Épuisez votre bibliothèque pour avoir de la place à remplir à la réouverture des librairies. Et si vous n’avez plus de livres inconnus à ouvrir, relisez les livres que vous avez moins appréciés. Le contexte pourrait changer votre sentiment.

Une question à laquelle vous aimeriez répondre ?
« Quelle sera votre prochaine lecture ? » La réponse est V pour Vendetta d'Alan Moore et David Lloyd, aux éditions Urban comics. J'ai vu le film récemment, je l'ai trouvé génial. Et ça m'a donné envie de creuser l'œuvre originale.