Célia Bassery

Comment et pourquoi êtes-vous devenue libraire ?
Par passion évidemment ! Je n'avais pas de grandes bibliothèques chez moi mais mon arrière-grand-mère oui. Alors adolescente je passais des heures chez elle à feuilleter absolument tout ! J'avais déjà le goût de la lecture grâce à ma maman mais l'envie d'échanger, de « parler livres » avec un maximum de personnes est venue plus tard, j'ai donc fait une licence Métiers des Bibliothèques et de la Documentation... pour finalement arriver en librairie ! Le rapport n'est pas le même qu'en bibliothèque mais j'ai la chance d'être dans une librairie qui mise sur les connaissances de ses libraires ; les lecteurs attendent beaucoup de nos conseils !

Parlez-nous un peu de votre librairie et de votre équipe.
Je suis libraire jeunesse à la librairie Page et Plume, à Limoges. Si ma responsable est une véritable encyclopédie pour moi (25 ans de carrière !), mes autres collègues sont tout aussi impressionnants ! Je n'ai « que » 6 ans d'ancienneté parmi eux, mais si nos âges et carrières sont variés, nos goûts le sont aussi ! Ce qui donne un joli mélange je trouve... Il y a de tout à Page et Plume !

Racontez-nous une anecdote amusante avec un client…
Je conseillais une jeune femme pour un petit garçon, un cadeau à faire. Elle était d'accord avec tous mes conseils, un échange vraiment délicieux, jusqu'à ce qu'elle m'avoue qu'en fait elle était juste fascinée parce que je suis le parfait sosie d'une de ses amies, qui vient du même département que moi : la Creuse ! Alors si tu te reconnais, je suis curieuse de te rencontrer !

Quel livre de votre bibliothèque allez-vous rouvrir en premier ?
Je suis une accro à la littérature jeunesse et, depuis mon enfance, j'ai enfin mes propres bibliothèques ! Et bien assez de livres à « ouvrir » tout court... Si je dois conseiller la réouverture de quelques-uns ce serait les inratables : Hunger Games (Suzanne Colllins, PKJ), Le Labyrinthe (James Dashner, PKJ), U4 (Yves Grevet, Florence Hinckel, Carole Trébor, Vincent Villeminot, Nathan/Syros)...

Quel conseil donneriez-vous à nos lecteurs pour ces prochaines semaines un peu spéciales ?
Je n'ai pas de conseil à donner, je me dis juste que si nous vivons tout cela, il va falloir en tirer des leçons. La littérature dystopique que j'aime tant nous met peut-être en garde ? Des titres comme Nous sommes l'étincelle (Vincent Villeminot, PKJ) ou Lou après tout (Jérôme Leroy, Syros) nous font réfléchir. S'il y a une chose à faire de ce temps libre c'est ça : de la réflexion !