Valérie Fèvre

Comment et pourquoi êtes-vous devenue libraire ?
Être libraire est le choix d’une deuxième vie professionnelle ! Je crois beaucoup au virage à 180° que l’on peut prendre dans sa vie… Mais avant, être libraire, c’était pour moi le métier idéal, presque inaccessible ! Et pourtant, à l’occasion d’une grande remise en question professionnelle (j’étais alors consultante spécialiste de la commande publique !), je me suis lancée dans ce projet fou d’ouvrir une librairie. Au-delà de l’amour du livre, du texte, de la lecture, c’est surtout le partage et la transmission d’émotions que je retrouve dans ce métier. Convaincre un client que tel livre est absolument à lire est un superbe défi.

Parlez-nous un peu de votre librairie et de votre équipe.
La Cabane à Lire est un café-librairie, spécialisé jeunesse mais où l’on trouve aussi de la littérature et de la BD adulte, bien évidemment choisis par nos soins. Agnès et moi avons ouvert notre café-librairie il y a maintenant plus de onze ans et nous en sommes très fières. Nous sommes deux à tout faire et c’est aussi cela la grande aventure… 160 m² qui se partagent en un espace café-salon de thé (avec une vraie cabane en bois dans le coin jeux des enfants) et la librairie à part entière. On espère notre lieu accueillant et chaleureux, où l’on aime à se donner rendez-vous et à se retrouver, pour découvrir les dernières nouveautés ou les grands classiques.

Racontez-nous une anecdote amusante avec un client…
C’est plus le souvenir des sourires radieux des enfants ou des jeunes qui viennent chercher le dernier tome de leur série favorite ou le manga tant attendu! Des petits moments de plaisirs simples…

Quel livre de votre bibliothèque allez-vous rouvrir en premier ?
Pas de temps pour rouvrir un livre déjà lu (en plus je n’aime pas tellement cela, il y en a tellement qu’il me reste à lire !), je vais plutôt me plonger dans tous les textes qui sont de côté et qui m’attendent, dans ma chambre ou dans le salon. Un livre, c’est une promesse d’émotions, d’aventures et d’histoires. Il faut juste se laisser emporter…

Quel conseil donneriez-vous à nos lecteurs pour ces prochaines semaines un peu spéciales ?
Je dirais à nos clients que pendant ce temps de confinement imposé, il nous faut prendre le temps de se poser pour ouvrir le dernier livre offert et pas encore ouvert ou les classiques de la littérature française que l’on a toujours eu envie de lire sans en prendre le temps (demandez-les à vos ados !). Et surtout, restons chez nous !
 

 La librairie La Cabane à Lire fait partie de la Fédération des Cafés-Librairies de Bretagne.