Maria Ferragu

 Comment et pourquoi êtes-vous devenue libraire ?
J’ai pris des chemins détournés qui m’ont menée là aujourd’hui… Dix ans dans la communication et puis un jour j’ai eu envie de cesser de rêver à ce que pourrait être mon métier idéal et j’ai décidé de le faire pour de vrai… Je suis arrivée au Passeur de L'Isle à L'Isle-sur-la-Sorgue, au bon endroit au bon moment, et après deux ans de travail j’ai pu reprendre cette librairie en février 2015.

Parlez-nous un peu de votre librairie et de votre équipe.
La librairie a été créée en 1998 avec la particularité de proposer une offre de librairie et de décoration qui correspondait aux deux métiers de ses fondateurs. Après la reprise nous avons conservé cette typicité et nous y avons ajouté en 2018, dans une deuxième boutique attenante, une offre de vinyles (neufs et occasions) et de bandes dessinées. Nos activités sont donc multiples et c’est tout naturellement que je me suis entourée d’une équipe qui a plutôt le même profil que moi, à savoir des gens aux parcours variés et qui ont choisi la passion comme ligne de vie !

Racontez-nous une anecdote amusante avec un client.
Quand j’ai repris la librairie, il y avait un associé (qui s’est retiré à ce moment-là) et qui est resté un très bon client et un gros lecteur (nous mettions ses commandes dans des cartons car les étagères n’y suffisaient pas !). Quelques années plus tard, j’ai été touchée et étonnée de découvrir qu’il y avait dans le premier roman qu’il avait écrit une libraire qui portait mon prénom, quelle consécration ! (Son livre La Chaise est disponible aux éditions Plan B).

Quel est le premier livre de votre bibliothèque que vous allez rouvrir ?
J’ai très envie de lire le dernier livre d’Anna Hope, Nos espérances publié chez Gallimard et je me dis qu’un titre comme ça ne peut amener que du bon en ce moment ! Et puis passé le premier choc de ce que nous vivons j’ai envie de lire sans contrainte pour une fois, de ne lire que ce qui me fait vraiment envie.

Quel serait le conseil que vous aimeriez donner à nos lecteurs pour ces prochaines semaines un peu spéciales ?
Le premier… c’est « restez chez vous »… Le deuxième… c’est de profiter de ce temps qui nous est offert pour trouver la lecture « doudou » qui vous fera du bien et vous permettra de vous évader et pourquoi pas relire quelques classiques… Jane Austen m’est toujours d’un réconfort incroyable.

Une autre idée de question à laquelle vous aimeriez répondre ?
Je ne sais pas si j’aime y répondre mais on me demande souvent « quand est ce que vous passez à La Grande Librairie » ? J’espère répondre un jour « la semaine prochaine » à cette question !