Rhapsodie des oubliés

Par JEAN-BAPTISTE HAMELIN, Librairie Le Carnet à spirales, Charlieu

PRIX DE FLORE Abad a 13 ans, d’origine libanaise, vit avec sa famille dans la rue Léon, quartier Barbès. Dans ce milieu de démerdes, de trafics en tous genres, il déambule, conservant cette part d’enfance et régale par ses commentaires si libres et imagés. Sofia Aouine, dans ce premier roman, trouve le ton juste, dans cet exercice si délicat, pour faire parler Abad, cet adolescent si bavard. La force de cette Rhapsodie des oubliés – quel titre superbe ! – réside dans cette liberté de ton, de narration, donnant un rythme soutenu, comme un rap balancé dans l’urgence de témoigner. Sofia Aouine ne reste pas à la frontière de ce territoire, elle invite à y vivre totalement, et le lecteur, tel un boxeur, finit dans les cordes, sonné.

Lu et conseillé par :

  • Librairie Le Carnet à spirales à Charlieu Jean-Baptiste HAMELIN