Août 61

Par RACHEL CHÉNEAU, Librairie Libr'enfant, Tours

Ben est un vieux monsieur qui oublie. Cette maladie qui commence à lui ronger ses souvenirs, c’est Alzheimer, « Al » pour les intimes. De temps en temps, le passé frappe à sa porte et Ben essaie de recoller sa jeunesse, sa vie. Il va donc nous raconter son histoire dans l’Histoire, de celle de cet enfant rescapé des camps exilé en Angleterre à celle d’un jeune homme, en août 1961, qui affrontera ses démons pour retrouver un amour de jeunesse jusqu’à ce week-end horrifique où un mur se construira entre elle et lui. Après Max et Orphelins 88, Sarah Cohen-Scali nous offre une fois de plus un grand roman. Comme les deux précédents, Août 61 est un texte sur les enfants du Lebensborn mais aussi, et surtout, sur la mémoire. C’est un texte dur et tendre à la fois, porté par une plume extraordinaire. C’est un récit de vies bouleversant, un récit terrifiant qui nous rappelle qu’il ne faut jamais rien oublier, que rien n’est jamais acquis et qu’il faudra toujours se souvenir.

Lu et conseillé par :

  • Établissement scolaire IUT François Rabelais à Tours Laurence BEHOCARAY
  • Établissement scolaire Lycée Jules Fil à Carcassonne Magalie BOSSUYT
  • Librairie Le Matoulu à Melle Lyse MENANTEAU
  • Librairie Le Pain des rêves à Saint-Brieuc Jean TANGUY
  • Librairie Libr'enfant à Tours Rachel CHÉNEAU
  • Établissement scolaire Ecole Gabriel Péri à Saint-Chamas Muriel ANDRÉ