Profession romancier

Par MADELINE ROTH, Librairie L'Eau vive, Avignon

Un après-midi ensoleillé d’avril 1978, Haruki Murakami se rend au stade Jingu pour assister au match d’ouverture de la ligue centrale de base-ball. C’est ce jour-là, au moment où une balle est frappée, qu’une pensée lui traverse l’esprit : « Tiens, et si j’écrivais un roman ? ». Cette révélation, l’auteur la raconte dans cet essai brillant qui parcourt la vie de Murakami, ses ambitions, ses doutes, ses convictions. Loin des prix littéraires, il explique ce qu’il pense de ce système et pourquoi il est finalement heureux de ne pas en obtenir. Il donne des conseils à ceux qui lui demandent comment faire pour être écrivain. Il parle de ses rituels d’écriture, de ce qu’il aime – la course à pied, le jazz. Le livre regroupe un certain nombre d’articles publiés dans un magazine et d’autres pensés, au fil des années, pour servir de matériau de base à une conférence. Murakami s’adresse au lecteur, il nous raconte quel homme ordinaire il est, pour qui il écrit et comment naissent ses personnages.

Lu et conseillé par :

  • Librairie Lire en Majuscule à Sarlat-la-Canéda Jean-Luc AUBARBIER
  • Librairie La Petite Marchande d’histoires à Uzerche Mathilde BOUDINET
  • Librairie Mot à mot à Fontenay-sous-Bois Guillaume CHEVALIER
  • Librairie Le Pain des rêves à Saint-Brieuc Mérédith LE DEZ