Histoire d’Adrian Silencio

Par PAULINE GIRARDIN, Librairie Les Beaux Titres, Levallois-Perret

Il est des noms qui s’accommodent mal des destinées, rendus plus déchirants par la vocation de ceux qui les portent. Adrián Silencio est de ceux-là. Quoi de plus paradoxal en effet que de devenir musicien quand on s’appelle Silencio ? De se faire républicain dans une famille de gardes civils ? De fuir en 1936, laissant une épouse et des enfants en Espagne, et de fonder une seconde famille en France ? La narratrice, petite-fille française d’Adrián, a besoin de briser ce silence. Il lui faudra s’exiler à son tour, plonger dans les archives familiales, les recouper avec les minutes officielles, apprendre l’espagnol, interroger un à un les liens entre les deux branches. Davantage récit circonstancié de cette quête que roman stricto sensu, cette histoire d’Adrián Silencio illustre avec dynamisme que le patient ravaudage des familles amputées par l’Histoire incombe toujours à l’un de leurs descendants.

Lu et conseillé par :

  • Librairie Gibert Joseph à Poitiers Marie MICHAUD
  • Librairie des Arcades à Lons-le-Saunier Marie MANNEVY