La nuit où j’ai grandi

Par GAËLLE FARRE, Librairie Maupetit, Marseille

Cette nuit-là, l’enfant ne dort pas. « Dans l’ombre, il fait noir. Très noir. Trop noir. » Il appelle. Personne ne répond. Alors l’enfant redoute et s’affole. « Et le silence me dit que je suis tout seul. Seul. Abandonné. Effrayé. » Le héros est terrifié mais il va pourtant faire preuve d’un immense courage. À son rythme, il va en effet parcourir la maison, traverser les obstacles et retrouver ses parents qui profitent du soir d’été dans le jardin. L’enfant ira se coucher, fier comme jamais. Car il a grandi. Seul. La nuit où j’ai grandi est un album d’une force rare dans lequel Marc Rius prend les enfants très au sérieux. Il y a dans ses mots autant de justesse que d’intelligence et d’honnêteté autour de la peur du noir, de la solitude et du silence. Et les illustrations d’Antoine Robert sont somptueuses, il a su se placer au plus près de ce que vit l’enfant. C’est superbe !

Lu et conseillé par :

  • Librairie Maupetit à Marseille Gaëlle FARRE