Le Cahier de recettes

Une histoire d’amour filial mitonnée aux petits oignons ! Le Cahier de recettes de Jacky Durand met l’eau à la bouche. Il a fait revenir dans son chaudron tous les ingrédients d’un bon roman : les odeurs et les saveurs d’une cuisine maison, des émotions, de l’amitié et le portrait d’une époque.

Par BÉATRICE PUTÉGNAT, Librairie ,

À la bonne franquette ! Dès les premiers mots, on se sent comme à la maison dans Le Cahier de recettes. Jacky Durand a mijoté un roman d’apprentissage, un hymne au père et à l’enfance avec des ingrédients simples et de qualité, un savoir-faire d’artisan. Le roman commence par une fin. Celle de Henri, le père de Julien, qui se meurt d’une longue maladie. Devant ce père qui sombre dans le coma, Julien se souvient. Quel mystère Henri cache-t-il ? Le patron du Relais fleuri a passé toute sa vie devant ses fourneaux, vivant par et pour sa cuisine. Pourquoi a-t-il laissé partir la mère de Julien sans essayer de la retenir ? Pourquoi a-t-elle quasiment abandonné Julien laissant pour seul souvenir un cahier de recettes, mystérieusement disparu ? Henri est un taiseux. Ses mots, ses émotions, ses coups de gueule, son amour pour son fils, il faut les deviner à travers ses plats, sa cuisine. « Pour moi, tu es le maître du feu ; un magicien quand tu fais gonfler la brioche ; un perceur de coffre-fort quand tu ouvres les huîtres ; un roi mage quand tu fouettes la crème Chantilly et que tu fais fondre pour moi du chocolat noir. La cuisine embaume la brioche qui dore et l’orange pressée. C’est la saison des sanguines. Tu les pèles à vif et me laisses placer les tranches sur une assiette. Tu ajoutes quelques gouttes d’eau de fleur d’oranger. Tu dis que ça te rappelle l’Algérie. » Henri ne veut pas que Julien suive ses traces. Il le rêve ingénieur, employé de bureau. Nicole, la mère absente, enseignante, lui a donné le goût des mots, des lettres, de la belle écriture. « Pour étouffer la douleur, je sors ton cahier de recettes. Je l’ai récupéré dans le tiroir de la table de nuit. Je le feuillette souvent sous les draps. Pas tant pour lire les recettes que pour retrouver maman à travers son écriture. Je m’attarde sur chacune des lettres, imaginant le grain de beauté sur son doigt alors qu’elle tient son crayon. Elle a une façon bien à elle de former les "e". Elle les termine par un trait qui se jette dans le vide au lieu de s’arrondir. "C’est mon côté rebelle", m’avait-elle dit en riant. » Henri et Nicole. Ils se sont aimés. Mais peut-être étaient-ils trop différents ? Julien s’interroge, Julien se cherche. Julien grandit. Julien va apprendre et comprendre. Le Cahier de recettes est un joli roman plein d’émotions et d’odeurs, de chaleurs et de sentiments à fleur de peau. Jacky Durand « infuse » les mots pour raconter le lien entre un père et son fils, entre un homme, ses secrets et son histoire.

Lu et conseillé par :

  • Librairie Aux lettres de mon moulin à Nîmes Lydie BAILLIE
  • Librairie Alpha B à Saint-Omer Valérie FOURMENTEL
  • Librairie Récréalivres à Le Mans Amélie MULLER
  • Librairie à Béatrice PUTÉGNAT
  • Librairie Thuard à Le Mans Jean CHASSELOUP