Les Dieux de Howl Mountain

Taylor Brown nous livre une chronique familiale et sociale de l’Amérique rurale post guerre de Corée à couper le souffle ! Et quel style ! La même force qu’un Donald Ray Pollock ou qu’un Ron Rash.

Par JOACHIM FLOREN, Librairie Le Matoulu, Melle

Rory Docherty revient dans ses montagnes de Caroline du Nord, amputé de sa jambe et profondément marqué par son service en Corée. Il a été élevé par sa grand-mère Ma, suite au meurtre de son père : sa mère, rendue mutique et traumatisée par cet assassinat, a été internée. À part être bûcheron, le boulot ne court pas les rues dans ce bled paumé, surtout avec une jambe en bois. L’activité principale reste donc la distillation d’une gnôle à 60 degrés minimum et sa livraison dans les bars clandestins et les maisons closes. Il faut dire que la population est assoiffée dans ce coin-là. Mais, entre-temps, il y a un nouvel agent fédéral qui a débarqué avec une vision toute particulière de la justice et qui le traque sans relâche. Le tout sur fond de guerre de territoire et d’hégémonie pour le marché de l’alcool, entre les différentes familles ultra violentes implantées depuis plusieurs siècles. Rory est coriace mais les menaces sont permanentes. Sans compter qu’il a la mauvaise idée de tomber amoureux de la fille du pasteur de l’Église de la Lumière, personnage incontrôlable au passé mystérieux. Bref, un psychopathe. Petit à petit, la tension monte, les pièces du puzzle s’assemblent pour arriver à un déchaînement de violence inéluctable. Les personnages restent tous gravés dans notre mémoire, que ce soit Ma, spécialiste des plantes et un peu sorcière, Eustace, l’ermite flippant qui distille une quantité incroyable d’alcool, et bien sûr Rory, individu complexe et attachant qui va devoir faire la lumière sur son passé familial. Taylor Brown nous fait passer par toute une palette d’émotions dans un paysage sublime, tout en prenant le temps de planter le décor et de dévoiler peu à peu les facettes secrètes de chacun des protagonistes. Un grand auteur qui dégage une puissance d’écriture très rare !

Lu et conseillé par :

  • Librairie Gibert Joseph à Poitiers Marie MICHAUD
  • Librairie Page et Plume à Limoges Sébastien LAVY
  • Librairie Entre les lignes à Creil Claire PETITEAU-LESOBRE
  • Librairie Alpha Bureau à Monistrol Yann LERAY
  • Librairie Lucioles à Vienne Michel EDO
  • Librairie Le Matoulu à Melle Joachim FLOREN
  • Librairie Thuard à Le Mans Jean CHASSELOUP