Les Amandes amères

Par ISABELLE AUROUSSEAU-COURIOL, Librairie de Paris, Saint-Étienne

L’auteure s’empare d’un problème qui ne peut laisser quiconque indifférent : l’illettrisme, et plus particulièrement l’analphabétisme. Dès les premières pages, l’un des personnages définit la distinction qu’il convient d’établir entre les deux notions : « L’illettré est français de souche et l’analphabète immigré ». C’est en tout cas ce à quoi est confrontée Fadila, Marocaine immigrée de 65 ans, femme de ménage chez Edith et Gilles. Edith découvre son secret en même temps qu’elle prend conscience des conséquences qu’il peut avoir sur son quotidien, comme les problèmes de changement dans les transports en commun, les achats forcément limités à ce que l’on connaît, le fait, aussi, d’être une proie facile pour les escroqueries. Les Amandes amères décrit avec justesse les petites victoires, les grands découragements, les avancées timides qui ponctuent le difficile apprentissage de la lecture. Laurence Cossé décortique les mécanismes souvent mystérieux de la lecture tout en composant un roman émouvant.

Lu et conseillé par :

  • Librairie Lire en Majuscule à Sarlat-la-Canéda Jean-Luc AUBARBIER
  • Librairie Elkar à Bayonne Marie-Claude COMET
  • Librairie Christmann à Lagny-sur-Marne Yvette CHRISTMANN
  • Librairie Tournez la page à Combourg Hélène CAMUS
  • Librairie Gibert Joseph à Poitiers Marie MICHAUD
  • Librairie Majolire à Bourgoin-Jallieu Chantal PELLET