Manifesto

Avec son Manifesto, Léonor de Récondo renoue avec la veine autobiographique – déjà source d’inspiration de son premier roman, Rêves oubliés (Sabine Wespieser éditeur et Points), dans lequel elle racontait l’exil familial pendant la guerre d’Espagne – pour évoquer la dernière nuit de son père, Félix, et l’attente de la mort.

Par VALÉRIE BARBE, Librairie Au Brouillon de culture, Caen

Connexion requise