Scène de la vie conjugale

Par EMMANUELLE GEORGE, Librairie Gwalarn, Lannion

L’adultère. Ce sujet, dans la réalité fâcheux, est inspirant. Philippe Limon s’en empare et convie à la confrontation des époux. Pas simple d’écrire une belle scène de ménage, plus élégamment nommée ici Scène de la vie conjugale. Les références à Ingmar Bergman sont évidentes. Ici, le premier substantif est au singulier : nul hasard. Lors d’une soirée, un début de nuit, un narrateur tergiverse, suppute, interroge. Il converse avec sa conscience et, bien évidemment, la principale coupable, sa femme. Après quelques jours d’absence, il a découvert, en évidence dans la salle de bain, une de ses culottes maculée de sperme. S’ensuit une belle prise de tête car il ne cesse de faire des suppositions, des circonvolutions et des références au film du grand maître. Et pour cause, il est en train de rédiger un essai sur son œuvre. Ici, l’infime compte, les adjectifs, les temps, les attitudes. Même la présence d’une mouche renforce le grinçant du drame.

Lu et conseillé par :

  • Librairie Charlemagne à Hyères Frédéric DETTÉ