Au jardin des fugitifs

Par AURÉLIE JANSSENS, Librairie Page et Plume, Limoges

Comme les corps du Jardin des fugitifs à Pompéi, Vita et Royce semblent avoir figé leur histoire dans la cendre du passé. Telles des statues qu’un pacte a réduites au silence, ils reprennent soudain vie dans une correspondance de plus en plus intime. Royce, le riche fondateur de la Lushington Fondation, à 70 ans, sent le souffle de la mort dans son cou. Il rompt l’engagement donné il y a près de vingt ans de ne plus contacter Vita. Le besoin de partager ses souvenirs du passé, raconter cette relation qui n’aboutira jamais avec Kitty, son amour de jeunesse, avec qui il explora un été, les vestiges de Pompéi, se fait plus pressant. De son côté, Vita porte en elle des doutes concernant son identité, son appartenance. Née en Afrique du Sud pendant l’apartheid, elle a déménagé en Australie puis est arrivée aux États-Unis où elle a rencontré Royce, son mécène. De cet échange, de ces deux confessions, naît ce roman d’une grande profondeur, riche et élégant.

Lu et conseillé par :

  • Librairie Cultura à Carcassonne Betty TROUILLET
  • Librairie Page et Plume à Limoges Aurélie JANSSENS