Le Grand Marin

Par MARIE-LAURE TUROCHE, Librairie Coiffard, Nantes

« Il faudrait toujours être en route pour l’Alaska. » Je suis fascinée par cet incipit tout comme j’ai été fascinée par ce grand marin (devrais-je écrire amoureuse ?). Pour ce premier roman, Catherine Poulain s’est inspirée d’une partie de sa vie. Tout comme elle, la narratrice Lili décide de quitter le Sud de la France pour l’Alaska et d’embarquer sur un bateau pour pêcher la morue. Il va falloir gagner sa place, sa couchette car les hommes ne vont pas lui faciliter la tâche. Déterminée à prouver qu’elle est à la hauteur, Lili va travailler jusqu’à l’épuisement total. Avec son écriture franche, à fleur de peau, Catherine Poulain nous raconte la douleur, l’effort, le sang, l’odeur des poissons et la volonté. Elle nous fait aussi partager son quotidien avec ces hommes avec lesquels elle va cohabiter, naviguer, « repeindre la ville en rouge » et aimer Jude, « le grand marin », qui lui susurre à l’oreille de sa voix grave : « Tell me a story ».

Lu et conseillé par :

  • Librairie Coiffard à Nantes Marie-Laure TUROCHE