Sauvages

Nathalie Bernard a bien choisi le titre de son nouveau roman : Sauvages. Ce mot peut définir un animal, un milieu, des hommes mais évoque aussi la cruauté et la violence. Ici, il est employé à mauvais escient par de mauvaises personnes. Les sauvages de ce récit ne sont pas ceux que l’on présente comme tels.

Par CÉLINE BOUJU, Bibliothèque/Médiathèque Médiathèque Sud, Le Mans

Connexion requise