L’Écrivain public

L’Écrivain public, sélectionné par le New York Times parmi les dix meilleurs romans policiers de l’année 2016, est un récit de flics et de voyous très cinématographique impossible à lâcher.

Par AUDREY DUBREUIL, Librairie Privat, Toulouse

Woodrow Cain est un jeune flic du Sud qui débarque à New York suite à une affaire personnelle et professionnelle qui a fait de lui une persona non grata dans sa ville d’origine. Il n’est pas plus apprécié dans son nouveau commissariat où le comportement d’une bonne partie de ses collègues semble plus proche de celui d’un groupe de gangsters que d’agents des forces de l’ordre. Sa première enquête va le conduire sur les docks alors que le corps d’un homme vient d’être repêché dans l’Hudson. C’est là qu’il est approché par un homme étrange, Danziger, écrivain public au passé mystérieux. Polyglotte, cultivé et sans le sou, il est au service de tous les émigrés new-yorkais qui, en cette année 1942, attendent des nouvelles de leur famille restée en Europe et confrontée aux horreurs de la Seconde Guerre mondiale. Détenteur de renseignements importants concernant le noyé, il oriente Cain vers Yorkville, quartier dans lequel vivent principalement des émigrés allemands et de nombreux sympathisants du Führer. Dan Fesperman, reporter de guerre et romancier, nous offre une plongée réaliste dans le New York des années 1940. Parfaitement documenté, son roman fait revivre une époque particulière de l’Histoire des États-Unis alors que le pays s’apprête à entrer en guerre et que les intérêts politiques et économiques, ceux des autorités comme ceux de la mafia, pèsent lourd sur chacune des décisions prises en haut-lieu. Cain et Danziger sont pris dans cette tourmente ; ils suivent les ramifications complexes de plusieurs meurtres et cherchent à dénouer l’écheveau de la vérité au péril de leur vie. Diaspora juive, groupuscules nazis, mafia, police corrompue et deux personnages principaux qui sortent de l’ordinaire : tout concorde pour faire de ce roman un récit politique et policier bien difficile à lâcher !

Lu et conseillé par :

  • Librairie Privat à Toulouse Audrey DUBREUIL
  • Bibliothèque/Médiathèque George Sand à L'Haÿ-les-Roses Cyrielle TOURISSEAU