Deux secondes en moins

La vie a fracassé Igor et Rhéa mais la musique va les sauver, malgré la douleur au creux du ventre. C’est le piano qui va les rassembler et leur redonner espoir et goût en la vie.

Par VALÉRIE FÈVRE, Librairie La cabane à lire, Bruz

C’est l’histoire de deux jeunes, Igor et Rhéa, qui ne se connaissent pas mais qui ont pourtant deux choses en commun : la douleur et la musique. Tous les deux ont vécu un drame qui a bouleversé leur vie ; pour Igor, un accident de voiture dont il ressort défiguré, et pour Rhéa, le suicide incompris de son petit ami. Tous les deux n’ont plus aucun goût pour la vie. Même la musique et le piano ne les aident plus. Igor souffre, dans son corps et dans sa tête. Il en veut au monde entier et à son père en particulier, auteur de l’accident. Il a même arrêté de jouer du piano, sa passion, et reste cloîtré dans le bel appartement de ses parents. Rhéa, elle, est inconsolable depuis le suicide de son petit ami. Elle n’a rien vu venir et n’a pas compris son geste. Elle s’en veut terriblement de ne pas avoir été là. Pour elle aussi, le piano n’arrive plus à l’aider. Pourtant, leur professeur de musique pas comme les autres va les bousculer et les obliger à affronter le monde. En jouant ensemble du piano, ils vont retrouver confiance en eux et goût de vivre. Parce qu’il y a toujours de l’espoir. Très beau roman à deux voix et à quatre mains, sensible et bouleversant, sur le dépassement de soi, sur la quête d’identité et sur la renaissance après un drame.

Lu et conseillé par :

  • Établissement scolaire IUT François Rabelais à Tours Laurence BEHOCARAY
  • Librairie La cabane à lire à Bruz Valérie FÈVRE
  • Établissement scolaire Collège Poincaré à Saverne Sandrine GANAS