Gérer autrement

Mieux comprendre la nature de l’impasse dans laquelle s’est égarée, aujourd’hui, une certaine forme de management, c’est ce que proposent les trois ouvrages ici recensés.

Par DAVID PIOVESAN, Librairie Au Temps retrouvé, Villard-de-Lans

Dès qu’il y a projet, activité, entreprise, envie humaine de construire et d’avancer, il y a management. Ou organisation. Ou structuration. Certes, le mot « management » est maintenant connoté négativement. Il charrie un cortège de mots obscurs et de pratiques douteuses. Il renvoie à ce que le néolibéralisme produit de pire : la déshumanisation. Pourtant, le mot, dans son sens premier, ne signifie rien d’autre que la mise en route d’un projet humain et sa tentative d’organisation. Dans ce sens, le management relève de la philosophie ; et justement, c’est cette question que trois livres parus récemment tentent de décrypter. La Faillite de la pensée managériale (Seuil) prolonge le voyage de François Dupuy au pays des entreprises, entrepris avec Lost in Management, paru en 2011 chez le même éditeur. À la façon d’un anthropologue du siècle dernier visitant des tribus inconnues, l’auteur observe, non plus les pratiques… mais les théories des chefs, leurs stratégies de domination, ainsi que leurs errements. Dans cet essai très stimulant, François Dupuy montre à quel point les idées reçues sont légion, à quel point, aussi, les spécialistes – et en particulier ceux que l’on a pris l’habitude d’appeler « experts » – piochent dans un réservoir rempli, depuis belle lurette, de solutions toutes faites, qui ne sont autres que le prêt-à-manager, jamais réinterrogé ni mis en perspective. Au fond, c’est la permanence des problèmes du management que met en relief François Dupuy. Son constat désarmant sonne comme un cri d’alarme. Malgré les prophéties des cabinets de conseil et des hommes d’affaires, il reste encore bien du chemin à faire pour rendre heureux les hommes au travail. À moins que le rebond ne vienne de la société civile et des citoyens ? C’est son expérience que raconte Emmanuel Druon, qui n’en est pas à son coup d’essai. Le titre de son stimulant ouvrage, Le Syndrome du poisson lune (Actes Sud), renvoie à une société malade, sans moteur, sans identité, dont le développement serait soumis à d’inexplicables blocages. Ce sont d’autres expériences que décrivent Christophe Dejours et son équipe. Dix-sept ans après Souffrance en France (Points), Christophe Dejours poursuit son exploration des conséquences des pratiques managériales sur la psychologie humaine.

Voir la liste des dossiers

Lu et conseillé par :

  • Librairie Sauramps Comédie à Montpellier Florence ZINCK
  • Librairie M'Lire à Laval Marie BOISGONTIER
  • Librairie M'Lire à Laval Delphine BOUILLO
  • Librairie Le Carré des Mots à Toulon Christine LECHAPT
  • Librairie L'Œil au vert à Chaumont en vexin Philippe SIMON
  • Librairie Privat à Toulouse David GOUHIER
  • Librairie des Halles à Niort Rodolphe GILLARD