Des histoires à écouter

Le département Gallimard Jeunesse Musique fête ses 20 ans ! 20 ans de création pour faire découvrir et aimer la musique aux enfants de tous les âges, à travers des livres-CD et des livres sonores. Contes musicaux, histoires en musique… zoom sur quelques merveilles au programme de cette fin d’année.

Par FRÉDÉRIQUE FRANCO, Librairie Le Goût des mots, Mortagne-au-Perche

Dans la collection « Mes Petits Contes sonores », nous connaissions déjà Le Petit Prince, Pierre et le loup ou encore Le Petit Chaperon rouge et Les Trois Petits Cochons. La famille s’enrichit d’un nouveau titre : Le Livre de la jungle, d’après l’œuvre de Rudyard Kipling. Sur des airs rythmés de style mambo/jazz, les animations musicales désignées par les seize puces sonores accompagnent chaque scène avec entrain et bonne humeur. Ainsi, on a très envie d’applaudir au retour triomphant de Mowgli dans sa peau de tigre, d’accompagner les singes fous qui se balancent de liane en liane ou de se dandiner avec Baloo ! Après avoir refermé le livre, vous fredonnerez assurément la mélodie récurrente et entraînante qui ponctue l’histoire. Grâce à ses illustrations pleines d’humour, Benjamin Chaud enrichit le livre d’une vraie touche de fantaisie. Il attribue à Mowgli et ses amis de nouveaux visages, tout en leur apportant sa propre signature si reconnaissable. Du côté des contes musicaux, découvrons trois classiques qui ont été bien rafraîchis. Pour les plus jeunes, Le Vilain Petit Canard revient tout égaillé des illustrations d’Olivier Tallec, dans un magnifique format à la couverture découpée. Les bouilles, tantôt gouailleuses, boudeuses ou ravies de ses personnages typiques, que l’on aime tant, se marient à merveille avec l’histoire de ce caneton pas comme les autres, qui va découvrir qui il est. Pour notre plus grand plaisir, l’histoire est mise en musique par Étienne Daho (qui apparaîtra le temps d’un rapide clin d’œil à la toute fin de l’histoire) et racontée par le comédien Arnaud Valois. Même si l’on connaît déjà ce petit canard et son histoire intemporelle, on est absolument enchanté de la redécouvrir sous ces nouveaux habillages. Du côté de Casse-Noisette, c’est la plume malicieuse d’Agnès Desarthe qui nous offre une réécriture de ce conte enchanteur. Loin des sucreries que l’on a pu lire dans certaines versions, il sera ici question de gourmandes charcuteries. Nous voyageons en effet jusqu’au royaume de Saucissonbourg, lui-même étant voisin de Paté-en-Croute-ville, Cassoulet-les-truffes ou Andouillette-les-deux-réglisse ! Nous ferons la connaissance d’un couple royal friand de « boudinades » en tout genre : boudin farci au lard grillé, boudin en amuse-bouche, en entrée, en plat… et contrairement à ce qu’on imagine, comme l’écrit Agnès Desarthe, « en dessert plutôt du baba » ! Nous découvrirons également Souriskaïa et sa terrible vengeance. Le texte est lu et interprété avec beaucoup de plaisir par la cantatrice Natalie Dessay (que l’on avait déjà entendue dans des contes musicaux comme La Petite Sirène ou La Boîte à joujoux, chez Didier Jeunesse). La célèbre musique de Tchaïkovsky est ici réorchestrée par Luca Antignani et interprétée par les six musiciens de l’ensemble Agora. Cette nouvelle version est illustrée par Juliette Barbanègre dont les dessins sont à la fois sobres, tels des classiques, et foisonnants de détails qui frôlent la fantasmagorie. C’est comme si l’on découvrait l’histoire à nouveau, dans un univers plein d’humour, de fantaisie, qui adressent de délicieux clins d’œil aux enfants comme aux adultes. Enfin, outre les 20 ans de sa collection Musique, Gallimard Jeunesse célèbre un autre anniversaire cette année : celui de la première publication du roman de Jules Verne, Vingt mille lieues sous les mers, il y a maintenant 150 ans. Nous retrouvons donc le fameux Capitaine Nemo dans une superbe version album-CD. Les sons et bruitages très réalistes (vent et vagues, écho métallique des voix dans le Nautilus) nous transportent dans les profondeurs marines comme si on y était. L’interprétation des comédiens rend le récit tout à fait vivant. Fruit d’un partenariat avec Radio France, l’histoire mise en musique par Didier Benetti (compositeur et directeur d’orchestre) avait fait l’objet d’un concert-fiction diffusé sur France Culture en 2016. La magnifique orchestration qui ponctue le récit s’exprime de manière à nous offrir un voyage sonore inoubliable. Les illustrations de Gazhole sont vraiment faites pour l’ambiance de mystère et d’aventure de l’histoire. Que ce soit ses dessins grandioses (il suffit de jeter un coup d’œil à sa sublime couverture, œuvre d’art à part entière !) ou ses portraits très réalistes, son trait épouse parfaitement l’univers de Jules Verne. Il y aura assurément des albums sonores et des livres-CD au pied du sapin cette année. Bonne écoute !

Benjamin Chaud / Le Livre de la jungle

Quand vous avez commencé vos dessins, aviez-vous connaissance des animations musicales qui les accompagneraient ?
B. C. — Quand j’ai fait mes dessins, je ne connaissais pas encore les animations musicales, mais j’avais les autres albums de la collection pour me servir d'exemple, et comme fond sonore de ma vie (mes enfants les écoutant en continu chez moi). Je connaissais donc l’univers sonore, je savais quel allait être le bruit (cri d’animal, plouf dans la mare…) sur chaque page et j’ai construit mes images en fonction. Je me suis amusé à faire des illustrations sonores et musicales en exagérant les expressions pour dessiner des personnages très bruyants : tigre rugissant, grenouille coassant, singe hurlant de rire… Toutes mes images accompagnent l’histoire ainsi que le son que j’imaginais.


Gazhole / Vingt mille lieues sous les mers

Vingt mille lieues sous les mers est le premier album que vous illustrez. Comment s’est passée cette première fois ?
G. — Tout d’abord je tiens à remercier Gallimard de m’avoir invité à bord pour cet album musical illustré ! Ensuite, j’ai vite réalisé que j’allais avoir une certaine pression à gérer entre la grandeur de l’œuvre de Jules Verne, l’élégante adaptation de Stéphane Michaka et la très intense orchestration de Didier Benetti ! Mais cela m’a porté vers une illustration plus sensorielle de ce voyage. J’ai voulu ancrer mes émotions et mes fantasmes en essayant d’oublier tout ce que je connaissais d’interprétations antérieures ; comme un enfant qui s’imagine ces personnages et ces mondes avec sa vision saturée, vive, inévitablement contemporaine.


Agnès Desarthe / Casse-Noisette

Casse-Noisette a fait l’objet de nombreuses versions. Quel lien entretenez-vous avec cette histoire ?
A. D. — En abordant cette adaptation, j’avais surtout en tête la musique de Tchaïkovski. Avant de me mettre au travail, j’ai donc lu Casse-Noisette et Le Roi des souris d’Hoffmann. C’est un récit complexe et sombre, demeurant sur la crête de l’irrésolu. J’ai pensé : « C’est un très beau livre pour adulte, mais comment faire pour y inviter les enfants ? » C’est à cette même question qu’ont tenté de répondre les dizaines d’auteurs qui en ont livré leur version personnelle. J’ai opté pour un éclairage comique, car c’est mon penchant naturel et que, selon moi, l’humour et le terrible sont voisins.

 

 


Magali Le Huche / Paco et le hip-hop

Cette année, Paco revient avec un nouveau style musical : le hip-hop. Quelles ont été vos inspirations pour l'illustrer dans cet univers ?
M. L. H. — Je m’intéresse à la culture hip-hop depuis longtemps. C’était un vrai plaisir de pouvoir essayer de placer par-ci par-là, dans mes images, les groupes et références qui me plaisent et m’inspirent, comme Grandmaster Flash, Wu-Tang Clan, Missy Eliott, Snoop Dogg, Dr. Dre, MF DOOM, Eminem entre autres, que j’écoute beaucoup, et qui participent à l’histoire du hip-hop.
Ce qui est intéressant dans cette culture c’est qu’elle regroupe pas mal de disciplines artistiques : graffiti, danse, collage et assemblage des sons, de musique, de rythme de phrasé. C’est super riche et inventif.
Je regardais beaucoup H.I.P H.O.P quand j’étais petite. Je croyais à l’époque, grâce à cette émission, que je savais smurfer ! Je m’entraînais beaucoup devant ma télé avec ma sœur (je sais quand-même encore, grâce à Sidney, faire la vague avec les bras et le moonwalk).
Pour travailler les images de Paco, je me suis inspirée des livres de photos de Martha Cooper Subway art et Hip hop files. J’ai découvert des artistes graffeurs comme Dondi White ou Lady Pink, et tout une culture à part entière née aux États-Unis au début des années 1970. J’ai aussi regardé Hip hop évolution, une émission qui retrace l’histoire du hip hop aux États-Unis. Bon en fait, ce Paco était une super bonne excuse pour pouvoir regarder plein de reportages, des livres et écouter du hip-hop toute la journée !

Voir la liste des dossiers

Lu et conseillé par :

  • Établissement scolaire IUT François Rabelais à Tours Laurence BEHOCARAY
  • Librairie Maison du livre à Rodez Amandine POULHÈS
  • Librairie Maupetit à Marseille Gaëlle FARRE
  • Librairie Agora à La Roche-sur-Yon Sophie MARTINEAU
  • Librairie Page et Plume à Limoges Aurélie JANSSENS
  • Bibliothèque/Médiathèque Jean Cocteau à Massy Aurélia MAGALHAES
  • Librairie Le Grand Cercle à Éragny-sur-Oise Mélanie MIGNOT
  • Libraire à . Valeria GUÉDRA
  • Librairie Doucet à Le Mans Mélanie BLOSSIER
  • Librairie Des Canuts à Lyon Philippe MONNIER
  • Librairie Le Failler à Rennes Noëmie KORMANN
  • Librairie Mots et images à Guingamp Céline VIGNON
  • Librairie Le Pain des rêves à Saint-Brieuc Jean TANGUY
  • Librairie Des Canuts à Lyon Blandine VINCENT
  • Librairie Le Bel aujourd'hui à Tréguier Léonie DESBOIS
  • Librairie Mots et images à Guingamp Laetitia TOINEN
  • Librairie Le Passeur de l'Isle à L'Isle-sur-la-Sorgue Maria FERRAGU
  • Librairie La Petite Marchande d’histoires à Uzerche Mathilde BOUDINET
  • Librairie Lamartine à Paris Aimée RODOT
  • Librairie Hirigoyen à Bayonne Valérie BRILAND
  • Librairie Au temps des livres à Sully-sur-Loire Aurélie BOUHOURS
  • Librairie Volte pages à Olivet Séverine AUMONT-SANZ
  • Librairie Le Phare à Paris Nathalie JAKOBOWICZ
  • Librairie Libr'enfant à Tours Rachel CHÉNEAU
  • Librairie La Parenthèse à Liège (Belgique) Charline PEETERS
  • Librairie Coiffard à Nantes Caroline MÉNOURY
  • Librairie du Tramway à Lyon Salomé FAUVEL