Entretien avec ALEXIS RAGOUGNEAU

Sans aucune fausse note

Il y a une dizaine d’années, Alexis Ragougneau assiste à un concours de jeunes violonistes. Il est ému par une musicienne. À la pause, il souhaite lui dire à quel point elle l’a touché. Il s’approche et la voit dans les bras de sa mère, en larmes, et l’entend lui dire : « c’est tellement dur, si difficile ». C’est le point de départ de ce livre : la fragilité de l’artiste.

Par JEAN-BAPTISTE HAMELIN, Librairie Le Carnet à spirales, Charlieu

Connexion requise