Les aventures d’une fée-vampire

Bienvenue dans l’univers fabuleux d’Isadora Moon ! Tout droit sortie de l’imagination d’Harriet Muncaster, Isadora Moon est unique car moitié fée par sa mère, la Comtesse Cordélia Moon et moitié vampire par son père, le comte Bartholomé Moon. Elle aime les chauves-souris mais également le soleil.

Par ISABELLE RÉTY, Librairie Gwalarn, Lannion

Être une fée-vampire dans un monde d’humains n’est pas forcément facile mais la pétillante Isadora a toujours une solution. Lapin Rose, sa peluche préférée à qui sa mère a donné vie d’un coup de baguette magique, ne la quitte jamais. Quand elle a été en âge d’aller à l’école, elle a essayé l’école des fées et celles des vampires mais aucune des deux ne lui convenait. C’est en voyant les petits humains passer devant sa maison tous les matins que lui est venue l’idée de tenter l’école des humains, tout simplement. Elle y a été acceptée tout de suite par les enfants et s’y est fait plein d’amis. Depuis, elle vit sa vie de petite fille (presque) comme les autres même si, quelquefois, c’est gênant d’avoir des parents un peu décalés quand ces derniers décident de participer aux sorties scolaires de la classe. Le comte et la comtesse Moon sont fabuleux dans l’art du compromis lorsqu’il s’agit de faire en sorte que leur fille s’intègre parfaitement dans l’univers qu’elle s’est choisi. Et pourtant, pour un vampire (un gentil vampire qui ne consomme que des aliments rouges) qui vit la nuit et dort le jour, ce n’est pas évident de se lever aux aurores pour accompagner sa fille à un spectacle de ballet ou à une visite de château. Isadora a toujours quelques appréhensions mais la bienveillance est de mise dans cette série et tout se passe toujours au mieux avec juste ce qu’il faut d’extravagances et de magie ! Dans un des deux derniers volumes parus, Isadora se rend à une fête foraine d’humains et, pour elle, c’est une grande première ! Contrairement à ce qu’annonçait le prospectus, cette fête est un peu miteuse et vieillotte, les attractions défraîchies et rouillées. Alors pourquoi se priver d’un soupçon de magie qui pourrait améliorer l’ensemble et satisfaire tout le monde, commerçants et visiteurs ? Dans le dernier tome qui paraît en français, Isadora va chez son amie Zoé, pour une soirée pyjama. Elle est un peu stressée car c’est la première fois et elle ne sait pas franchement à quoi cela peut ressembler. Cette série de premiers romans, illustrée en noir et rose par l’auteure, est adorable, pleine d’humour, de gentillesse, de tolérance et la petite Isadora complètement craquante !

Voir la liste des dossiers

Lu et conseillé par :

  • Librairie Les Lisières à Villeneuve-d'Ascq Marianne KMIECIK
  • Librairie L'Atelier à Saint-Mathurin-sur-Loire Isabelle LEMAISTRE