Murakami au pays des merveilles

Il aura fallu pas moins de dix-huit mois à Hélène Morita pour traduire le dernier texte d’Haruki Murakami. Références à Lewis Carroll et à Wolfgang Amadeus Mozart, personnages au phrasé haut en couleur, imaginaire sophistiqué, voilà un aperçu de ce que nous réserve le maître des lettres japonaises.

Par EVA HALGAND, Librairie Le Bonheur, Montrouge

Connexion requise