Entretien avec PHILIPPE JAENADA

Réouvrons le dossier

Avec cet énorme roman-univers de plus de 600 pages, prix Femina 2017, Philippe Jaenada nous entraîne dans l’incroyable tourbillon que fut la vie d’Henri Girard qui, avant d’écrire Le Salaire de la peur sous le pseudonyme de Georges Arnaud, fut accusé d’avoir massacré son père, sa tante et leur bonne à coup de serpe.

Par ELODIE BONNAFOUX, Librairie Arcanes, Châteauroux

Connexion requise