Désillusions

L’histoire de John Fante se mêle à celle des États-Unis, le « rêve américain » et surtout l’envers du décor. Il aurait pu garder de ces désillusions une forme d’amertume, mais il a préféré les raconter dansses romans avec beaucoup d’humour. Et c’est avec une immense joie que l’on retrouve ses personnages truculents.

Par AURÉLIE JANSSENS, Librairie Page et Plume, Limoges

Connexion requise