Actualités

C’est le week-end !
Bullez !

C’est le week-end ! On attaque février ! Pour les amoureux des bulles, la BD est à l’honneur à l’occasion du festival international de la bande dessinée d’Angoulême !

L’occasion de vous parler de :

Sur la route de West de Tillie Walden (Gallimard Bande dessinée). « Grâce à l’art de Tillie Walden, les routes du Texas se parent de rose et de violet tandis qu’ombres et pastilles de lumière glissent sur les visages de Béa et Lou. Le voyage en leur compagnie s'annonce étrange, intense et comme dans chaque roman graphique de l'auteure, joliment mélancolique. »

La fable initiatique Aldobrando de Gipi et Critone (Casterman) dans laquelle « sont réunis tous les ingrédients du conte ainsi que ceux du récit picaresque avec leur héros qui ne cesse de surmonter des épreuves dans un esprit chevaleresque. Le dessin de Critone fait merveille et nous plonge totalement dans ce monde médiéval. »

Mais où est Kiki ? Une aventure de Tif et Tondu de Blutch et Robber (Dupuis). « Comme le titre l'indique, les fameux justi-romanciers, qui fêtent cette année le 80e anniversaire de la première parution de leurs aventures, se voient confrontés à la disparition de la comtesse Kiki. Dans une atmosphère à la Simenon agrémentée de dialogues à la Audiard, nos deux héros dénouent les fils de cet enlèvement avec classe et décontraction. En ajoutant à cela la virtuosité du dessin de Blutch, nous avons bien affaire ici à un authentique hommage à l'esprit Tif et Tondu ! »

Muertos de Pierre Place (Glénat) qui, « grâce à une galerie de personnages forts et à un noir et blanc profond, ne nous livre pas un simple récit de genre, mais également une vendetta sociale haletante à la mise en scène réussie. »

Sumographie de David Prudhomme (Soleil). « En 2012, David Prudhomme part au Japon et découvre le sumo. Lorsqu'il assiste à un entraînement pour la première fois, il remplit un carnet de dessins. À son retour en France, il reste hanté par les mouvements, la force et la beauté qui émanent de ces hommes, s'en nourrit pour construire des expositions, puis ce livre. »

En jeunesse, découvrez sans plus attendre l’adaptation de Sacrées Sorcières (Pénélope Bagieu, d’après Roald Dahl, Gallimard Bande dessinée) « Roald Dahl faisait, en 1983, une terrible révélation dans son roman Sacrées Sorcières : les sorcières existent ! Eh bien, qu’on se le dise, elles sont désormais en BD, elles ont pris des couleurs et elles vont faire des émules, foi de libraire ! Pénélope Bagieu a réuni dans cet album généreux de 300 pages une mamie au grand cœur fan de blackjack et fumant le cigare, un petit-fils attachant qui se fait une véritable amie et une tribu de sorcières dont les faciès nous resteront longtemps en tête. En bref, cette adaptation du classique de Roald Dahl est un brin culottée et parfaitement géniale ! »


Bon week-end et bonnes lectures !