Actualités

C'est le week-end ! Des livres pour Noël !

Bientôt Noël ! Ce week-end, allez acheter vos cadeaux chez votre libraire ! Voici quelques idées de titres à retrouver dans nos pages.

« Une très belle collection, deux magnifiques romans en cette fin d'année : « Belfond Vintage » nous gâte pour sa cinquième année d'existence ! L'Allemagne de l'après-guerre avec Berlin finale de Heinz Rein ou l'Amérique de la Grande Dépression avec L’Herbe de fer de William Kennedy, des classiques inédits ou méconnus, ces textes sont à lire absolument ! »

La Saga des intellectuels français de François Dosse (2 tomes, de 1944 à 1989 – Gallimard) est « une somme sans équivalent et incontournable sur la vie intellectuelle en France, qui creuse au plus près chacun des courants, chapelles et écoles qui se sont succédés et affrontés depuis 1945, ainsi que la vie et les actes de celles et ceux qui les ont animés. »

Un polar ? Découvrez Sirènes de Joseph Knox (Le Masque), le premier roman d’un ancien libraire anglais, « une plongée vertigineuse dans les nuits de la ville de Manchester. »

La nostalgie s’empare de vous ? Foncez au rayon jeunesse de votre librairie et choisissez l’époque dans laquelle vous avez envie de replonger pour en faire profiter même les plus jeunes :

Vous aimez Broadway, les années 50, l’âge d’or des comédies musicales ? Choisissez Be Happy !, le nouveau livre-disque de Susie Morgenstern illustré par Sébastien Mourrain (Didier Jeunesse), qui vous fera immanquablement fredonner « Singin’ in the rain » ou encore « West Side Story » et « Le Magicien d’Oz ». Incontournable !

Vous préférez l’âge tendre de vos lectures marquantes d’enfance ? Avec cette version de Poil de carotte de Jules Renard, illustrée par Ronan Badel, Casterman propose une lecture sensible et délicate de ce texte intemporel. « Une belle occasion pour les plus jeunes de découvrir un des romans les plus émouvants qu’un auteur ait pu écrire sur l’enfance. »

Enfin, embarquez à bord du Clémentine, « navire commercial dont la vie s’étire sur tout le XXe siècle. Admirablement rendu par l’esthétique hyperréaliste de Roberto Innocenti, l’histoire de Mon bateau (Gallimard Jeunesse), imbrique la petite histoire dans la grande, avec une ampleur romanesque qui emprunte au meilleur du docu-fiction. »

Bon week-end et bonnes lectures !