Actualités

C’est le week-end !
Détendez-vous, lisez !

C’est le week-end, le nouveau numéro de Page est en librairie ! Cerise sur le gâteau, voici une petite sélection de titres à découvrir. Passez le week-end en bonne compagnie !

On commence avec un polar, Écorces vives (Actes Sud), premier roman que l’auteur, Alexandre Lenot, ancre au fin fond du Cantal « où la nature, malgré la présence des hommes et de leurs routes qui tranchent et organisent, a su se garder quelques coins insoumis, presque à l’abri des regards et des lois […] La plume est virtuose, littéraire et profondément poétique. C’est beau et effrayant, épique et superbe. Un vrai bijou de roman noir. »

Nouvelle collection de littérature des éditions Gallimard, « Sygne » propose deux romans, des voix nouvelles venues d’autres disciplines. Avec Le Discours de Fabrice Caro, qu’on connaît notamment pour sa BD Zaï zaï zaï zaï (6 pieds sous terre), préparez-vous à « sourire, rire et même vous esclaffer à la lecture des ruminations d’Adrien, quarantenaire « légèrement » déprimé. »
 

Du côté des poches, fondez pour La Fin de la solitude de Benedict Wells (Le Livre de Poche), « véritable condensé d’émotions […] Un magnifique roman, envoûtant et libérateur. » et faites la connaissance de Billy Pike dans Vulnérables de Richard Krawiec (Points), « le récit d’une rédemption impossible et d’une vengeance brutale. »
 

En jeunesse, précipitez-vous sur La Grande Famille de Galia Bernstein (Nathan) ! Simon le chat fait la rencontre de la panthère, du lion, du puma, du guépard et du tigre. Tout fier, il leur explique que lui aussi fait partie de la grande famille des félins… Ah, vraiment ?! « Mais tu es tout petit ! » ricanent ses cousins… Un album qui allie savamment science et humour à travers un dessin espiègle et savoureux.
On se régale aussi avec l’album de Louise Greig et Julia Sarda, Du Balai ! (Little Urban) : Un petit souffle très vite devenu tourbillon puis orage violent s’est emparé d’Oscar. Cet orage, c’est la colère et le sentiment d’injustice, qui se mélange à l’incompréhension. Un album au graphisme élégant sur les émotions qui nous submergent, qui permet au jeune lecteur de faire un pas de côté et de mettre des mots sur l’indicible.

Bon week-end et bonnes lectures !