Actualités

C’est le week-end !
Les auteurs de la rentrée à l’honneur ! Épisode 7/7

Ce week-end on vous propose de découvrir un auteur de la rentrée littéraire en vidéo !

« Dans Une nuit avec Jean Seberg (Fleuve éditions), Marie Charrel arrive à aborder dans un seul livre : les Black Panthers, Jean Seberg, la radicalisation de certains jeunes, le journalisme, la guerre d'Algérie... Comment ? Grâce à un sens impressionnant de la narration et surtout un personnage inoubliable, une grand-mère qui cache bien des secrets :     Elizabeth. »

Régalez-vous ensuite avec Einstein, le sexe et moi le deuxième roman d’Olivier Liron (Alma). « Ils sont rares, ces romans que l'on lit avec le sourire aux lèvres et les éclats de rire à portée de zygomatiques, tout en y trouvant une réflexion nécessaire et salutaire. Ne boudez pas votre plaisir : foncez ! »

Si vous les avez loupés en grand format, jetez-vous sur les poches ! 14 juillet d’Éric Vuillard, l’heureux auteur du prix Goncourt 2017 avec L’Ordre du jour (Actes Sud), vient de paraître en Babel et Le Jour d’avant de Sorj Chalandon est désormais disponible au Livre de Poche.

On part à l’aventure ce week-end avec des romans pour ados qui questionnent notre monde à travers des intrigues ancrées dans le fantastique. Terre de Brume, le nouveau roman de Cindy Van Wilder (Rageot) « met en scène deux jeunes femmes, puissantes et inspirées, dans un univers magique et résolument égalitaire. Un roman de fantasy fabuleux ! »
« Alors que paraît ce mois-ci aux États-Unis le préquel très attendu de Lisa Maxwell, les éditions Casterman ont eu la bonne idée de traduire son copieux roman Le Dernier Magicien. L’occasion de découvrir son immense talent. La dédicace qui ouvre ce premier tome met d'emblée les pendules à l'heure : « Pour Harry, qui est à lui seul la preuve que la magie existe ». Lisa Maxwell paye sa dette. Pourtant, après avoir terminé ce premier tome, force est de constater que l'auteure ne se contente pas de jouer les suiveuses ou les admiratrices béates. Les aventures d'Esta et de Harte marquent immédiatement les esprits et témoignent d'une vigoureuse originalité. C'est d'ailleurs plutôt du côté du cinéma que Le Dernier Magicien puise ses références, quelque part entre Le Prestige de Christopher Nolan et Gangs of New York de Martin Scorsese. »

Bon week-end et bonnes lectures !